Insomnie : comment faire pour trouver le sommeil ?

L’insomnie est une maladie créée par une baisse ou une absence de sommeil chez due à des troubles de jour ou de nuit.

Enfants, adolescents ou adultes, tout le monde peut en être victime.

Que la maladie soit d’origine occasionnelle, transitoire ou chronique, il existe plusieurs moyens de traitements aidant à retrouver le sommeil.

Insomnie comment faire pour trouver le sommeil

Les traitements naturels

Il existe une kyrielle de traitements naturels qui vous donneront l’opportunité de lutter contre l’insomnie.

Ne plus diner trop tard

Vous ne le savez peut-être pas, mais il existe une heure au-delà de laquelle, il n’est plus trop conseillé de dîner.

À défaut, votre repas doit être léger avec des ingrédients qui rendent la digestion facile.

En effet, une fois le repas pris, vous avez besoin d’un temps nécessaire pour asseoir votre digestion.

Ainsi, l’heure et la quantité du dîner peuvent vous empêcher de vous endormir.

Préférez aussi consommer un repas moins protéiné avant d’aller au lit.

Ne plus consommer des excitants en fin de journée

Le café est l’un des excitants qui stimulent l’éveil.

En prendre en fin de journée, c’est s’assurer d’être victime de l’insomnie, car son effet ne s’estompe qu’après environ 6 h.

C’est l’une des raisons pour laquelle sa consommation est interdite à plus de 3 doses par jour.

Ne plus pratiquer d’activités sportives avant le coucher

Votre corps doit être à une température basse pour se reposer.

Une activité trop intense le soir ne va que stimuler la fatigue en vous, mais aussi développer votre chaleur corporelle.

Ce qui en soi peut être un facteur bloquant au sommeil.

Le sport n’est bon pour le sommeil que s’il a lieu dans un intervalle de 4 à 6 heures avant le coucher.

Faire le sexe

Faire l’amour peut être avantageux pour le sommeil.

En effet, au cours d’un bon rapport sexuel, plusieurs hormones sont libérées.

Au nombre de ces dernières, figure la sérotonine, un stimulateur de sommeil.

Éteindre la lumière des écrans

La lumière des écrans comme les ordinateurs, les smartphones ou encore les téléviseurs favorisent l’insomnie.

Ces lumières ont été conçues pour maintenir votre corps en éveil.

Les éviter pourrait donc vous aider à trouver le sommeil.

Il existe aussi d’autres moyen pour y remédier.

Vous aurez certainement plus d’infos sur notre temps.

Les traitements médicamenteux et thérapeutiques

Dans certains cas, un patient atteint d’insomnie peut retrouver le sommeil grâce à des traitements médicamenteux et/ou thérapeutiques.

S’agissant des traitements médicamenteux, il existe plusieurs médicaments dont les effets stimulent le sommeil lorsqu’ils sont administrés au patient.

En effet, il s’agit de médicaments qui agissent compte tenu des propriétés hypnotiques qu’ils contiennent.

Vous trouverez entre autres les médicaments de la classe des benzodiazépines.

L’efficacité de ce médicament est fonction de la réponse comportementale que livre le patient une fois l’avoir prise.

Ensuite, il y a ceux dits antihistaminiques, utilisés pour des agrypnies à vivacité raisonnable.

La zopiclone et le zolpidem peuvent aussi aider à guérir de l’insomnie.

La thérapie s’invite aussi dans le traitement de l’insomnie.

Il s’agit de faire usage de moyens pénibles pour le patient, mais dont l’efficacité a été prouvée.

Le recours à la psychothérapie n’est possible qu’à condition que l’insomnie soit suivie des troubles de la personnalité ou d’une angoisse maladive.

Toutefois, le recours à la psychothérapie ne garantit pas la disparition complète ou totale des signes de l’insomnie dans l’immédiat.

Elle peut s’avérer longue, tout dépendra de la réaction comportementale du patient.

Le sevrage est une pratique hospitalière qui est employée pour guérir de l’insomnie.

Cette pratique est le plus souvent réservée aux individus ayant été sous hypnose pendant des années.

Dans cette optique, le patient ne doit présenter aucun cas d’angoisse apparent, une absence totale de stress et aucun signe d’abaissement en évolution.

Seulement à cette condition peut démarrer le programme de sevrage.

Tout en douceur, avec l’aide éventuelle d’une psychothérapie, le patient réduit de 1/4 la quantité de comprimés tour à tour.

Ce processus doit se dérouler au moins six mois sans que la qualité de sommeil du patient ne soit pas compromise.

La lutte contre l’insomnie n’est pas aussi complexe qu’il y parait si vous savez vous y prendre.


Articles connexes :

La méditation : solution pour arrêter les crises de boulimie ?

Crise d’angoisse en préménopause : quelles solutions ?